Formation Contrats Aidés

LE DISPOSITIF CONTRAT AIDÉ :

C’est un outil de retour à l’emploi, et l’utilisation de ce dispositif doit s’accompagner d’une préparation des bénéficiaires à une insertion dans le secteur marchand.

Le Plan de formation des Contrats aidés a été élaboré dans le but d’assurer les obligations qui incombent à l’Académie en tant qu’employeur de former les personnels employés par les Etablissements.

Cette obligation de formation s’opérationnalise au sein des EPLE par la prise de poste et la réalisation d’activités et au niveau du GIP-FCIP par la réalisation d’actions pour permettre la mise en œuvre du projet professionnel.

Les actions d’accompagnement et/ou de formation opérées au sein des EPLE ont pour objectif le développement des compétences professionnelles et transversales des personnels en contrat aidé. Il s’agit notamment d’agir sur les postures adaptées en milieu professionnel, à améliorer la gestion de situations de communication, à restaurer l’estime de soi.

Les actions inscrites au Plan de formation, élaboré par le GIP-FCIP, ont pour objectif la préparation des bénéficiaires à l’insertion professionnelle à l’issue du dispositif contrat aidé.

La mise en œuvre d’actions d’accompagnement et de formation dans les secteurs en tension a été conçue dans l’objectif d’améliorer l’employabilité des contrats aidés en fin de contrat par :

  • un élargissement ou une consolidation des compétences professionnelles,
  • une meilleure maîtrise des pré-requis généraux,
  • une prise en compte de l’expérience passée et récemment acquise

Le plan global d’accompagnement et de formation vers l’insertion durable est mis en œuvre à partir des préconisations faites lors des entretiens bilan d’étape.

Ces entretiens d’une durée de trois heures permettent le positionnement du projet professionnel de la personne, la présentation de l’offre de formation et la déclinaison du parcours de formation.

L’ensemble du personnel en contrat aidé doit se faire positionner lors de l’entretien bilan d’étape, cependant l’accès aux formations est privilégié aux personnes les moins qualifiées et tiennent compte des priorités fixées par le SPER (Service Public de l’Emploi Régional).

En 2008-2009, le GIP-FCIP a mis en œuvre des actions de formation et d’accompagnement pour 515 personnels en contrat aidé et a mis en place des réunions d’information dans le cadre de la VAE pour 351 personnes.

Le plan 2009-2010 permettra l’accompagnement et la formation de 800 contrats aidés. 50% de ce plan est en cours de réalisation et s’achèvera au 31/12/10.

Mots-clés : , , , , , ,